Organiser son séjour à Cuba

Le voyage en avion

Depuis la France, il vous faudra 10 heures d’avion pour parcourir les 7600 km entre Paris et Cuba. Comptez environ 600 euros pour un vol sec aller-retour avec la compagnie Cubana de Aviacion qui relie directement Paris à La Havane. Air France propose également 5 vols hebdomadaires directs pour 1000 euros environ l’aller-retour. D’autres compagnies, Iberia ou Air Europe sont plus compétitives au niveau des tarifs mais le vol comporte des escales. Onze aéroports internationaux desservent l’île. Les plus importants sont l’Aéroport International José Marti à La Havane, l’Aéroport Juan Gualberto Gomez à Varadero ou l’Aéroport Antonio Maceo à Santiago de Cuba. A titre d'exemple, au jour de la rédaction de cette page un vol Paris Cuba coûte un peu moins de 500€.

La bonne période pour visiter cuba

Le climat tropical qui règne à Cuba compte deux saisons. Une saison sèche pendant l'hiver et une saison humide pendant l'été. Pour pouvoir profiter pleinement de votre séjour à Cuba, il est donc recommandé de partir entre le mois de novembre et le mois d'avril. Vous pourrez alors profiter d'une température moyenne de 25° et éviter d'être confronté aux tempêtes et cyclones qui frappent régulièrement les iles des Caraïbes.

Se loger à Cuba

Les hôtels

Du simple bungalow à 5 $CU la nuit au complexe hôtelier 5 étoiles, le choix est large. Il existe trois catégories d’hôtels : les hôtels en pesos pour les cubains, les hôtels pour les touristes et les hôtels mixtes. Les premiers sont souvent insalubres et bruyants. Les seconds sont tous contrôlés par l’Etat à hauteur de 51%. Seules 6 chaînes sont présentes (du moins onéreux au plus luxueux) : Islazul, Cubanacan, Gaviota, Gran Caribe, Horizontes et les hôtels Habaguanex qui permettent la restauration de la vieille ville de La Havane, classée au patrimoine de l’Unesco.

Les casas particulares

Si vous préférez le contact avec la population, choisissez une casa particulare qui propose un meilleur rapport qualité prix que bien des hôtels. Pour les reconnaître, un panneau bleu indiquant Arrendador Inscripto signale qu’une chambre est à louer. N’hésitez pas à demander conseil aux chauffeurs de taxi ou aux changeurs de rue.
A savoir : la réglementation interdit aux cubains de louer de chambres près d’un complexe hôtelier. C’est pourquoi elles sont plutôt rares dans les zones touristiques. Ne vous offusquez pas de devoir présenter votre passeport : votre hébergement doit être signalé aux autorités sous peine de fortes amendes pour le propriétaire.

Les campings

Les Cubains adorent camper ; près d’un million d’entres eux profitent de cet hébergement pour passer leurs vacances. Les campings nationaux sont réservés en priorité aux cubains mais vous pouvez négocier. Les campings internationaux proposent davantage de confort : bungalow avec climatisation et draps. Pour les adeptes de la tente, vous pouvez bien évidemment planter votre tente dans les campings mais munissez-vous d’un insecticide puissant !

Circuler à Cuba

L'avion

Près de mille kilomètres séparent La Havane de Santiago de Cuba. L’avion permet ainsi de gagner du temps et de l’énergie. La compagnie Cubana de Aviacion assure les liaisons intérieures entre 13 villes du territoire. Il est possible d’acheter les billets d’avions dans les hôtels ou les nombreuses agences de voyage sur place.

Le ferry

La Havane, Cienfuegos, Gibara, et Santiago de Cuba disposent d’un service de ferry qui marche très bien. Il permet notamment d’aller explorer l’île de la Juventud.

Le train

Beaucoup plus aléatoire, le train est malgré tout idéal pour parcourir le pays à condition de ne pas être pressé. Les étrangers doivent payer leur billet en espèce. Coût moyen : 3 $CU (un peu moins de trois euros) les cent kilomètres.

Le bus

Si vous souhaitez utiliser des moyens de transport moins couteux, le bus est très fiable. La compagnie Viazul est équipée de climatisations et les lignes sont très bien développées dans toutes les zones touristiques du pays. La compagnie Astro, moins chère, vous permet d’aller à la rencontre des habitants mais les horaires sont moins fiables et les trajets plus longs.

La voiture

N’hésitez pas à louer une voiture (le permis de conduire du pays de résidence suffit ainsi qu’un dépôt de garantie). Evitez malgré tout de conduire la nuit, la signalisation étant défaillante …

Le taxi

Il existe différentes sortes de taxis : les bici-taxis sont réservés aux autochtones. Les coco-taxis jaunes sont pratiques pour se déplacer à l’intérieur d’une ville (tarif fixe) et peuvent accueillir 3 personnes maximum.

Liens pratiques

Voyages discount en famille, à deux ou entre amis avec sejoursvoyages.


© 2007 - 2017 Vacances à Cuba - Holidays Cuba - Partenaires - Vacances sur BIG-annuaire