Cuba, son histoire, son art, les danses cubaines

L'Art cubain

Différents styles et formes sont évidents, qui tous expriment la culture originale et le fierté nationale de Cuba. Les travaux des artistes ont été fortement influencés et enrichis par les forces diverses qui ont convergées au cours des années vers cette petite île. L' Espagne et l 'Afrique ont été les principales sources d'influences qui ont contribués a l'unicité de l'art Cubain (mais ce ne sont en aucun cas les seules).Les premiers signes de l' Art Cubain remontent aux peintures découvertes dans les grottes de l'île.

Au cours des 15émes et 16èmes siècles, des artistes venus de l'étranger sont arrivés vers Cuba, présenté alors comme la "clé du Nouveau Monde". Un grand nombre de peintures furent amenées d'Espagne pour décorer les chapelles et les églises.

A l'époque coloniale (qui historiquement couvre quatre siècles),seuls les 18ème et surtout 19ème siècles sont significatifs en termes d'évolution de l'art Cubain. Francisco Javier Báez est le premier artiste Cubain qui, en plus de thèmes religieux, réalisa aussi des dessins pour les firmes de tabacs et de cigares en utilisant la technique de la xylographie ( technique introduite à Cuba en 1723).

Des artistes et des illustrateurs étrangers, principalement Français, vinrent à Cuba et réalisèrent des tableaux représentant des paysages, des scènes coutumières sous la forme d'albums.

A l'origine, la peinture présentait un caractère mystique et religieux avant qu'elle ne devienne aristocratique et populaire. On la considéra alors comme une activité lucrative, une véritable profession. Les artistes étaient principalement des autodidactes mulâtres ou noirs.

L'aspect "national" de l'art Cubain prit forme à partir du milieu du 19ème siècle. Le goût pour l'art se développa au même rythme que l'environnement intellectuel de l'île.

La commercialisation de l'Art Cubain ne commença qu'aux environs de 1916. Il n'y avait alors pas de réelles galeries ouvertes aux artistes. Les seuls canaux de distribution étaient les expositions organisées à l'académie des beaux-arts elle-même ou dans le "Pabellon de Educación".

Les années 40 & 50 marquent la seconde étape de la sculpture cubaine. Dans un processus de modernisation de l'art, un nouveau courant avant-gardiste se développa, coïncidant cette fois avec les tendances artistiques internationales qui n'étaient plus centrées sur l'Europe mais sur l'Amérique du Nord.

En 1959, est créé l’Institut de l’art et de l’industrie cinématographique qui produit des œuvres de renom. Chaque année, se tient le Festival du film latino-américain à La Havane, qui rassemble des vedettes du monde entier. Les célèbres prix Corail sont les équivalents des Oscars.

La décennie 70 fut une époque florissante en terme de richesse graphique de l'art Cubain. La sérigraphie devint la technique préférée des artistes pour la reproduction de leurs oeuvres conduisant à une véritable explosion de l'art de la sérigraphie.

Le gouvernement a également mis en place une politique culturelle très forte ces dernières années : 200 cinémas sont répartis sur le territoire ainsi que des théâtres, de nombreux musées ou écoles artistiques. Des maisons de la culture, dispersées sur tout le territoire, permettent aux régions les plus reculées d’avoir accès à des spectacles de qualité.

L’histoire de l'art Cubain serait incomplète si l'on omettait de mentionner les réalisation des artistes exilés principalement aux Etats-Unis et à Paris car bien des artistes ont vécu exilés jusqu’à la révolution, leurs œuvres étant censurées et leurs vies en danger.

L’écrivain cubain le plus connu est Jose Marti (1853- 1895), indépendantiste et génie littéraire. Le poète Nicolas Guillen (1902-1989) est encore aujourd’hui vénéré pour sa prise de position contre Batista. Le romancier Alejandro Carpentier (1904-1980) est connu dans le monde entier pour ses écrits.

Les Musiques et les Danses cubaines

Plus de douze mille musiciens professionnels sont répertoriés à Cuba, sans compter les amateurs. La musique populaire est basée sur le son, connu dans le monde entier grâce au disque Buena Vista Social Club, enregistré par Ry Cooder à Cuba qui met en valeur de vieux musiciens cubains des années 40 et 50, Compay Segundo ou Rubén González. Le son est une orchestration acoustique tournant autour de guitares, trompettes, contrebasse et percussions.

D’autres rythmes ont émergé comme le mambo dans les années 30 ou la trova cubaine d’origine espagnole. Le jazz fait son apparition dans les années 50, permettant à de nombreux musiciens de se produire à l’étranger.

Dans les années 60, le son se mélangea à des rythmes plus latino créant ainsi la salsa. La rumba est une danse d’origine afro-cubaine rythmée par des tambours et maracas. Elle a beaucoup évoluée depuis.

Le Cha cha cha a été inventé dans les années 50 pour attirer les danseurs blancs, les pas de danse étant plus faciles à apprendre. Il existe de nombreuses sortes de danses : la habanera, le bolero, le danzon, la conga originaire de l’époque des esclaves africains et surtout la salsa.

L'Histoire de Cuba

L'île de Cuba a été « découverte » lors du premier voyage de Christophe Colomb en 1492. De 1492 à 1898, Cuba a été une possession espagnole.

Il y eut deux guerres d'indépendance, la première de 1868 à 1878 échoua, la deuxième (à partir de 1895) s'acheva par l'entrée en guerre des États-Unis contre l'Espagne en 1898. José Martí est l'un des héros les plus connu de cette seconde guerre.

Le 15 février 1898, un vaisseau de la marine américaine qui se trouvait dans le port de La Havane, explosa dans des circonstances encore non éclaircies. Les États-Unis décidèrent d'intervenir dans le conflit et d'attaquer les Espagnols à Cuba, à ce moment, les révolutionnaires Cubains étaient proches de la victoire. L'Espagne avait envoyé un million d'hommes, mais seuls 200 000 retournèrent en Europe (décès par maladie, morts au combat, conditions de vie meilleure à Cuba, etc). Les troupes américaines occupèrent ainsi l'île entre 1898 et 1902. Le Traité de Paris mettra fin au conflit : l'Espagne cède Cuba, Porto Rico, Guam et les Philippines aux États-Unis.

Quatre ans plus tard, le 20 mai 1902, les Américains accordèrent l'indépendance à Cuba. Toutefois, ils firent insérer l'amendement Platt dans la constitution. Cette disposition permettait aux soldats américains d'intervenir à Cuba, chaque fois qu'ils le jugeaient nécessaire pour la stabilité de l'île.

Cuba continuera depuis à être sous la dépendance de Washington jusqu'à la révolution de Castro, et les dictateurs recevront à plusieurs reprises le soutien des États-Unis. Les troupes américaines quitteront l'île le 28 janvier 1909, mais les Américains garderont le contrôle de Guantanamo (toujours occupée par les États-Unis en 2003).

En 1933 une révolution éclata, Ramón Grau San Martín devint président pendant quelques temps. Le sergent Fulgencio Batista qui avait participé au coup d'État de 1933 devint officiellement, après un certain temps le chef de l'État. Il remporta les élections de 1940, que de nombreuses personnes considèrérent comme truquées. Ramón Grau San Martín gagna les élections présidentielles de 1944.

Carlos Prio Socarras fut élu président, en 1948.Le 10 mars 1952, Fulgencio Batista mena un nouveau coup d'état. Il se proclama président et suspendit la constitution. Son mandat fut renouvelé en 1954 au terme d'élections truquées. Il renforça sa dictature.

En 1959, Fidel Castro mena une révolution et parvint à éliminer le dictateur Fulgencio Batista. Depuis 1959, Castro reste à la tête de l'état (2003).

Entre le 17 et le 21 avril 1961, 1500 cubains réfugiés aux États-Unis, entraînés et payés par la CIA tentèrent d'envahir l'île sans succès en débarquant à la Baie des cochons.

Depuis 1962, Cuba est sous embargo des USA.


© 2007 - 2017 Vacances à Cuba - Holidays Cuba - Partenaires - Vacances sur BIG-annuaire